Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Mar 2019 | Profession
 

Suite aux scènes de pillage d’hier à Paris, et pour répondre aux questions qui nous parviennent depuis ce matin, aucun buraliste n’a été victime des actes de vandalisme qui font la une des médias.

Et qui ont frappé plusieurs commerces des quartiers des Champs-Élysées et des Grands Boulevards.

À l’exception de la civette du drugstore Publicis de l’Étoile qui n’a pas ouvert, alors qu’une partie du reste de l’établissement a été assaillie.

•• Il faut dire que dès 10 heures du matin, les principaux buralistes qui avaient décidé d’ouvrir dans la zone des Champs ont sagement décidé de revenir sur leur décision : « je ne le sens pas » déclarait l’un d’eux, après avoir croisé des manifestants.

•• Victimes expiatoires de ces événements : ces commerces de proximité par excellence de la vie parisienne que sont les nouveaux kiosques (presse, souvenirs, snacking).

(Voir aussi Lmdt des 11 et 9 décembre 2018).