Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Déc 2020 | Pression normative
 

Après Les Essarts-Le-Vicomte – pionnière dans la Marne à avoir instauré dès 2018 un espace sans tabac sur le parvis d’une école – et dans la lignée de Châlons-en-Champagne  – aujourd’hui la plus investie avec plus de 40 espaces sans tabac – c’est au tour de Reims de s’engager dans cette démarche avec la Ligue contre le Cancer. 

« C’était une des promesses de campagne d’Arnaud Robinet » précise Marie Dépaquy, adjointe déléguée en charge de la santé et des affaires sociales.

•• « Dès cet été, nous avons commencé à réfléchir sur la question avec la Ligue, avec laquelle nous travaillons régulièrement d’ailleurs. Nous avons débuté la réflexion, mais rien n’est encore engagé en raison de la crise sanitaire qui nous occupe pas mal. 

« L’idée, ce n’est pas simplement de mettre des panneaux d’interdiction, il s’agit d’en faire une démarche participative. Nous ne voulons pas entrer dans le répressif, mais dans la prévention envers les jeunes et la préservation de l’environnement. »

•• « Nous allons nous concentrer sur les lieux où il y a des enfants, les écoles notamment, mais nous voudrions que ça se fasse aussi en concertation avec les enfants, les parents. L’idée, c’est d’intégrer les futurs conseils de quartier, mais aussi le conseil municipal des jeunes. Nous voulons encourager à arrêter, plutôt que de punir » poursuit-elle.

La signature du partenariat est programmée pour 2021.