Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
10 Jan 2022 | Vapotage
 

Suite à la toute récente prise de position – trés restrictive – du Haut Conseil de la Santé publique  (HCSP) sur le vapotage (voir 6 et 8 janvier 2022), la Fédération interprofessionnelle de la Vape (Fivape / voir 5 novembre 2021) a réagi pour s’en étonner dans un communiqué.

Avec deux remarques que nous reprenons :

•• « Cet avis incompréhensible intervient alors que depuis deux ans, le nombre de fumeurs français est reparti à la hausse, s’expliquant en partie par le stress social lié à la crise sanitaire et le recul du vapotage constaté la même année » (…)

•• « En 2019, l’Académie nationale de Médecine a réaffirmé que le vapotage est « moins dangereux que la cigarette » et « aide à l’arrêt et à la diminution de la consommation du tabac » (voir 12 décembre 2019) et, en 2021, les membres de la Societé française de Tabacologie (SFT), formée de professionnels de santé et sollicitée par le HCSP, ont affirmé à plus de 95 % que le vapotage « constitue un outil d’aide au sevrage tabagique » (…)

« Le ton de ce rapport est regrettable, et ses conclusions très politiques. Il est aux antipodes de ce que constatent au quotidien les professionnels du vapotage dans l’exercice de leur métier » regrette Jean Moiroud (président de la Fivape).