Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Fév 2021 | Profession
 

Troisième volet de la page des Échos consacrée à la Transformation du réseau (voir 23 février 1 et 2) : depuis le mois d’octobre dernier, un test d’offre alimentaire dite de « snacking », mise en place par Sodebo, est en cours chez une quarantaine de buralistes en France. 

S’il s’avérait concluant, le groupe vendéen s’ouvrirait ainsi les portes d’un des plus importants réseaux de points de vente de proximité en France … « C’est un vrai potentiel », observe Marie Peyre, Responsable commerce RHD (pour Restauration hors Domicile) chez Sodebo. Trop tôt néanmoins pour tirer un premier bilan de l’expérience, compte tenu des conditions très particulières de la crise sanitaire.

•• « Ce qui nous guide c’est de connaître les usages des consommateurs, sachant que nous n’avions pas d’idées précises sur comment capter les clients traditionnels des buralistes et comment faire des bureaux de tabac un commerce de destination pour répondre à un besoin de snacking », explique celle qui suit de près ces tests.

•• La priorité a été de définir une offre simple et lisible à mettre en place pour des produits frais à date limite de consommation courte, afin d’éviter le gaspillage alimentaire.

Une dizaine de références est ainsi proposée dans une vitrine réfrigérée avec de la visibilité extérieure, les bureaux de tabac étant, à ce stade, approvisionnés directement par Sodebo. « Nous n’avons pas voulu faire de la logistique une contrainte majeure, l’enjeu étant de trouver les consommateurs et d’identifier leurs besoins. Après, des alternatives de schémas de distribution existeront », indique Marie Peyre.

•• Convaincu par le mouvement de transformation des buralistes, Sodebo l’est aussi par l’importance grandissante que prennent les notions de proximité et de temps pour les consommateurs, souligne Les Échos.