Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
26 Nov 2020 | Profession
 

D’après le patron de ce bar-tabac de Romilly-sur-Seine (Aube), la sanction est tombée en raison de clients qui restaient un peu trop longtemps dans l’établissement, avec leur café à emporter, en attendant de pouvoir utiliser la borne jeux. 

Le préfet de l’Aube a donc signé, ce 23 novembre, « un arrêté de fermeture administrative du débit de boissons pour une durée de huit jours suite à un non-respect des mesures sanitaires en vigueur et après mises en demeure ».

•• « Quand les gendarmes sont venus, il y avait des gens à l’intérieur, ils avaient leurs gobelets et ils allaient à la machine PMU en même temps. Ils jouent, ils tardent. Il n’y a qu’une machine, ils étaient deux ou trois mais, à mon avis, on s’est fait dénoncer. C’est pas sympa » poursuit le buraliste dans L’Est Éclair.

Les gendarmes lui donnent alors un avertissement … avant de revenir plus tard. « La deuxième fois, il y avait une personne qui jouait et l’autre copain qui attendait. Il y avait un gobelet sur le comptoir », ajoute-t-il. Là, la sanction tombe.

•• « On fait ce qu’on peut et on se fait avoir comme cela », regrette-t-il, en insistant sur le fait qu’il est difficile pour lui de faire la police auprès de ses clients. Il a d’autant plus de mal à accepter la sanction qu’en temps normal, il essaie déjà « de faire la police » devant chez lui pour éviter les rassemblements de 20-30 personnes.

(Voir aussi 20 novembre).