Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
8 Fév 2024 | Observatoire
 

Une application qui vise à changer les comportements et mettre fin à l’addiction au tabac. C’est l’ambition de Quitoxil, le dispositif développé par Klava Innovation, créé en 2021 à Boulogne-Billancourt, qui a mis au point un outil conjuguant le recours à l’intelligence artificielle et à la pair-aidance (entraide avec d’autres patients) pour accompagner ceux qui souhaitent arrêter la cigarette.

Disponible sur un smartphone, il fait appel à des algorithmes d’IA dressant un bilan de santé de l’utilisateur en fonction des réponses qu’il apporte aux questions posées. Les contenus imbriqués dans l’outil regroupent des stratégies et des thérapies comportementales et cognitives.

« Ces approches, validées cliniquement, aident le patient à identifier les mécanismes à l’origine de ses difficultés et à essayer de nouveaux comportements qui l’aideront à décrocher » souligne, dans Les Échos, Didier Adda, président et co-fondateur de Klava.

•• Quitoxil se distingue par son modèle mixte qui combine l’IA et le facteur humain, en donnant la possibilité de se connecter à une communauté d’anciens fumeurs certifiés experts en addictologie, dans un espace anonyme et confidentiel. Cette fonctionnalité a été brevetée en partenariat avec l’association France patients experts addictions (FPEA). Les études en vie réelle menées auprès d’utilisateurs par Klava révéleraient, selon la société, un taux de d’efficacité de plus de 50 %.

Pour le démontrer scientifiquement et décrocher le sésame de l’Assurance Maladie, des études cliniques sont en cours. L’une d’elles a démarré à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne), sous la direction du professeur Amine Benyamina, chef du service de psychiatrie et d’addictologie, qui est aussi le président de la Fédération française d’Addictologie (voir 30 mai 2021).

•• « Quitoxil devrait être remboursé à titre dérogatoire dans le cadre du programme Pecan – Prise en charge anticipée numérique – avant la fin de l’année. Le prix négocié avec l’Assurance Maladie serait compris entre 290 et 480 euros pour trois mois », précise Didier Adda. En attendant, l’entreprise a signé des partenariats stratégiques avec des mutuelles, comme LMP ou Lola Health.

Klava Innovation, qui a investi 500 000 euros dans le développement de Quitoxil, vient de lever 1 million d’euros auprès de business angels pour poursuivre les démarches réglementaires, faire connaître le dispositif aux prescripteurs et développer de nouvelles fonctionnalités. La société travaille ainsi avec l’Inria à un outil de reconnaissance faciale qui identifiera les signes avant-coureurs d’une rechute du fumeur.