Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
17 Mar 2013 | Profession
 

Destinée à tout l’environnement institutionnel du secteur, la quatrième édition du document « Seita-Savoir » (un argumentaire pratique de 4 pages, voir Lemondedutabac des 18 septembre, 7 août et 9 mai) traite de « la publicité du tabac ».

Soit un utile rappel de ce que dit la loi Evin, toujours en vigueur. Et l’occasion d’une prise de position de la Seita qui considère « injustifiée la suppression, ou toute nouvelle restriction, de la publicité ». Pour trois raisons.
• La publicité n’a pas d’impact mesurable sur les non-fumeurs (« il n’ y a pas de corrélation évidente entre la sévérité de la législation contre la publicité et l’évolution de la prévalence tabagique des mineurs de moins de 15 ans au sein de l’Union européenne »).
• La publicité est nécessaire à l’information des consommateurs et des professionnels (« déjà réglementée, elle est essentielle au fonctionnement concurrentiel du marché »).
• La suppression de la publicité poserait d’importants problèmes de droit constitutionnel.

Un argumentaire qui tombe à point pour contrer certaines  conclusions du récent rapport parlementaire Touraine-Jacquat (voir Lemondedutabac des 27 et 28 février).