Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
13 Déc 2023 | Profession
 

Le paquet de Marlboro va passer à 12,50 euros au 1er janvier prochain. Une hausse dénoncée par les buralistes. Ce niveau de prix se révèle déjà supérieur à celui visé par l’exécutif pour 2025 dans sa stratégie anti-tabac. C’est ainsi que débute un article des Échos, signé Solenn Poullennec, à propos des prix du tabac au 1er janvier.

Les fumeurs vont bel et bien payer plus cher leurs cigarettes l’an prochain. Et même davantage que prévu par l’exécutif. Des paquets très prisés des Français vont voir leur prix augmenter de 50 centimes, voire 1 euro, au 1er janvier 2024 pour atteindre 11,50 euros ou même plus de 12 euros, selon les données transmises par les fabricants et publiées ce mardi (voir 12 décembre).

•• Une augmentation des prix du paquet de cigarettes était attendue par les professionnels du secteur, compte tenu de la hausse de la fiscalité du tabac liée à l’inflation. Car les taxes, pesant pour plus de 80 % dans le prix du paquet, augmentent désormais en fonction de l’inflation de l’année précédente. Celle-ci ayant été supérieure à 4,5 % cette année, les prix étaient mécaniquement tirés à la hausse.

Les fabricants auraient pu rogner sur leurs marges afin de contenir la facture pour les fumeurs et les appâter. Ils n’ont visiblement pas fait ce choix. Résultat : le prix des paquets de cigarettes Lucky Strike Red, Camel Filters, News Rouge ou Winston Classic va passer de 11 à 11,50 euros.

Le fabricant Philip Morris International a même eu la main plus lourde. Le coût du paquet du paquet de Philip Morris Bleue va bondir de 1 euro pour passer à 12 euros. Quant à celui du paquet de Marlboro Red – le plus vendu en France selon les buralistes -, il va passer à 12,50 euros.

•• De quoi surprendre désagréablement les buralistes qui misaient sur des hausses de 40 à 50 centimes. « On commence à tutoyer les sommets de l’irraisonnable », réagit Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes.

Celle-ci relève aussi la hausse des prix du tabac à rouler. La blague de tabac Camel va augmenter de 1,20 euro pour passer à 17,10 euros. Idem pour la très vendue blague Fleur du Pays. « Les gens ne vont plus avoir qu’une échappatoire pour fumer, c’est celle de s’approvisionner dans la rue », s’agace le représentant des buralistes inquiet de voir le marché illégal se développer. 

•• Ces hausses semblent déjà rendre obsolètes une partie des engagements pris par l’exécutif pour lutter contre le tabagisme. Présentant la nouvelle stratégie antitabac du gouvernement à la fin du mois de novembre, le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, avait promis de faire passer le prix du paquet à 13 euros en 2027, avec un premier palier à 12 euros en 2025 (voir 28 novembre).

Ce palier sera franchi pour les Marlboro dès janvier. Et ce n’est qu’un début. Car les hausses de prix actées par Philip Morris ont de quoi décomplexer d’autres fabricants. « Cela laisse le champ ouvert à de nouvelles hausses de prix dès le début de l’année 2024 », estime Romain Laroche du fabricant Seita.