Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

EuropeIl est quand même surprenant de voir les autorités britanniques relancer la procédure conduisant aux paquets génériques (voir Lemondedutabac du 4, 5 et 13 avril) : à travers une « final short consultation » de huit semaines, avec les parties prenantes, et un vote définitif, aux Communes, à caractère binaire : « yes » ou « no ». Sans possibilités d’amendement.

Ceci, alors que la Grande-Bretagne est déjà en phase de mise en place de la mesure de  suppression des linéaires, laquelle devra être effective l’année prochaine (à Londres, les linéaires sont déjà équipés de leurs rideaux, prêts à être baissés).

Ceci, tandis que la nouvelle  Directive européenne tabac (avec les paquets quasi-génériques, à 65 %) n’est pas encore promulguée. On parle de la date symbolique du 31 mai (« Journée mondiale sans tabac »). Dès lors, les Etats-membres auront deux ans pour transposer un texte qui s’annonce déjà obsolète … en Grande-Bretagne.

Mais aussi, en Irlande, qui voudrait bien, manifestement, battre la Grande-Bretagne sur le poteau (voir Lemondedutabac du 8 avril). On y parle de l’adoption des paquets génériques dans trois ou quatre semaines …

Mais aussi, aux Pays-Bas, où l’apparition d’une procédure en vue de l’adoption rapide des paquets génériques serait en vue …

Tout cela, sans l’apparition de la moindre preuve sérieuse de l’efficacité des paquets génériques en Australie. En termes de lutte contre le tabagisme et de prévalence des jeunes (voir Lemondedutabac des 24 mars et 28 novembre). Il s’agit donc bien d’une mesure « idéologique » et « stigmatisante » : contre l’industrie, contre le buraliste/détaillant, contre le client adulte responsable.

Le « suivisme » de ce qu’entreprennent  d’autres pays  anglo-saxons a des limites, cependant. Le débat est ouvert.