Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
19 Août 2021 | International, Vapotage
 

La Nouvelle-Zélande a attiré l’attention des médias, il y a quelques mois, avec l’annonce de son projet de pays sans tabac d’ici 2025, assortie d’une interdiction d’achat de tabac pour toute personne née après 2004 (voir 19 avril 2021). 

Mais aussi, on sait que les autorités locales ne sont pas insensibles à une prise en compte spécifique des catégories du vapotage et du tabac à chauffer (voir 11 et 18 août 2020).

De fait, une nouvelle réglementation vient d’entrer en vigueur ce 11 août (avec des modifications au Smokefree Environments and Regulated Products Act 1990).

•• On en relèvera les éléments suivants :

Taux de nicotine maximum limité à 20 mg/ml pour les e-liquides (50 mg/ml pour e-liquides avec sels de nicotine).

Contenance des flacons limitée à 120 ml.

 Interdiction de vendre aux mineurs de moins de 18 ans.

 Les points de vente de vapotage peuvent communiquer et afficher des messages mettant en avant la notion de moindre nocivité : « Si vous fumez, passer complètement au vapotage est une option beaucoup moins nocive » ; « Remplacer complètement votre cigarette par le vapotage réduira les dommages pour votre santé ».

•• Une volonté politique est clairement exprimée par la voix de Ayesha Verrall (ministre de la sécurité alimentaire et secrétaire d’État à la Santé, un médecin, photo) selon laquelle cette nouvelle législation « établit un équilibre entre le fait de s’assurer que ces produits ne sont pas commercialisés ou vendus aux jeunes, tout en garantissant que les produits du vapotage sont disponibles pour les fumeurs qui souhaitent passer à une alternative moins nocive. »