Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
14 Mai 2021 | Trafic
 

Cinq membres d’un réseau de trafiquants de tabac ont été arrêtés par la Section de Recherches de la Gendarmerie de Nantes, ce lundi 10 mai. À cette occasion, 625 cartouches de cigarettes ont été saisies. Et deux d’entre eux ont été mis en examen puis placés en détention provisoire par la JIRS (Juridiction inter-régionale spécialisée) de Bordeaux, ce mercredi 12 mai.

Cette opération est le complément de l’impressionnant coup de filet qui a eu lieu, il y a un mois (voir 13 avril), dans le cadre d’une opération supervisée par Europol, l’agence européenne de la répression de la criminalité (voir 21 avril). Avec la participation active des douaniers et gendarmes français.

À l’époque, sept trafiquants avaient été interpellés à Nantes, Rodez et Montpellier. Avec pas moins de 5 tonnes de cigarettes de contrefaçon, selon Europol.

Ce serait deux sources différentes, situées hors de France, qui approvisionnaient le réseau, apparemment bien organisé avec ses stocks intermédiaires, ses revendeurs et son système de remontée de l’argent. Les contrebandiers sont d’origine géorgienne, arménienne et ukrainienne.

D’après les premiers éléments de l’enquête, ce réseau mafieux aurait écoulé, en France, pas moins de 75 tonnes de cigarettes contrefaites.