Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
23 Nov 2021 | Profession
 

Les buralistes du Loiret étaient réunis, à Saint-Jean-de-Braye, ce dimanche 21 novembre, pour leur assemblée générale. Et semblent prêts à la démarche de Transformation, selon La République du Centre.

Séance mea culpa en introduction … Caroline Janvier, députée du Loiret (La République en marche) avait eu le tort – le 7 mai dernier sur le plateau de BFM TV – d’approuver le propos du journaliste Bruce Toussaint affirmant que les buralistes vendaient des cigarettes aux moins de 18 ans. Invitée à la réunion par la présidente de la Fédération départementale et administratrice de la Confédération, Sandra Delgado,  a expliqué « avoir changé de regard sur cette profession après trois jours en immersion » (voir 22 septembre 2021).

•• Présente à la réunion, Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) a rebondi : « le regard des consommateurs, dont les besoins évoluent, a changé. Le Covid est passé par là. Nous n’apparaissons plus uniquement comme des vendeurs de tabac, de jeux. Nous sommes des commerçants d’utilité locale. En jouant, par exemple, la solidarité avec les circuits courts, horticulteurs et maraîchers. En installant parfois une cabine Photomaton. Les « relais colis » prennent aussi énormément d’importance … ».

•• Photos à l’appui, Sandra Salgado a évoqué des transformations réussies dans des établissements à Montargis, Semoy, Beaune-la-Rolande, Marcilly-en-Villette, etc. Et pour illustrer un volet de la démarche ainsi entamée, Sophie Lejeune a évoqué la phase d’expérimentation de DAB chez les buralistes dans vingt-six communes de France.

Métamorphose salutaire pour la profession et les communes … reconnue par Daniel Thouvenin, président départemental des maires ruraux : « dans nos villages, vous êtes souvent le dernier commerce ».