Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Jan 2017 | Trafic
 

Ce n’est pas à Caluire, comme l’indique notre première information (voir Lmdt de ce jour), mais à 10 kilomètres de là sur la commune de Vaux-en-Vélin, que deux malfaiteurs cagoulés ont attaqué un camion qui venait de livrer son deuxième buraliste. Ils ont contraint le camion à rouler jusqu’à Villeurbanne avant de le délester de plus de 150 cartons.

Pascal Ageron (directeur général de Logista) nous raconte les circonstances exactes du braquage :

« L’ouverture anormale des portes a généré une alerte auprès de la centrale. Laquelle a rappelé le chauffeur qui a indiqué que tout était ok. Cependant, le mauvais positionnement du camion par rapport aux dires du chauffeur, un ton empreint de crainte et des bruits anormaux ont conduit à déclencher une alerte braquage et l’intervention rapide des forces de l’ordre. 

« Il s’avère que les chauffeurs ont été pris en otage avec l’un des malfaiteurs obligeant le chauffeur, avec une arme sur la tempe, à suivre le véhicule de l’autre malfaiteur. Les malfaiteurs ont pris le téléphone sécurisé des chauffeurs et l’adresse de leur domicile afin d’accentuer leur pression sur eux. 

« Cette méthode, sans être totalement nouvelle, est de plus en plus dangereuse car les prises d’otages avec menaces physiques et psychologiques se développent (arme sur la tempe et identification du lieu d’habitation des chauffeurs) », précise Pascal Ageron.

« Cela démontre, s’il en était encore nécessaire avec cette recrudescence des attaques et leur forme de plus en plus dangereuse, que le produit du tabac continue à être la cible privilégiée, car il peut avoir une rapidité d’écoulement sur le marché parallèle et des gains très élevés qui viennent alimenter tous les réseaux criminels. Paquet neutre ou non, il est impératif que l’ensemble de la filière (fabricants et buralistes) continue à apporter son soutien et sa mobilisation aux côtés de Logista France, auprès des pouvoirs publics et tout particulièrement de l’administration des Douanes et du Ministère de l’intérieur pour approfondir les enquêtes visant à démanteler ces réseaux mafieux. 

« Je tiens à souligner à ce titre la réactivité permanente et professionnelle des forces de police et de gendarmerie lors de tous ces événements. Nous devons toujours plus consolider nos efforts avec elles sur la résolution des enquêtes et identifier des mesures d’accompagnement spécifique pour combattre ces trafics, qui viennent alimenter un marché parallèle toujours florissant et en croissance », conclut le directeur de Logista.