Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Sep 2021 | Trafic
 

Un contrôle de police en janvier 2018, un autre quelques mois plus tard, en juillet de la même année. Sans oublier une visite de la part d’une équipe de la Douane; ce night-shop de Lille a été pris trois fois en flagrant délit de ventes de cigarettes à l’unité …

En effet, quand la police avait poussé la porte du magasin, elle avait surpris des individus tentant de cacher des paquets de Marlboro et de Camel. Certains ouverts. Après avoir tenté de mettre en avant l’explication de  « la consommation personnelle », le trentenaire a été obligé d’admettre l’évidence, tout en tentant de relativiser  : il vendait à la pièce afin de dépanner les clients.

Avec les douaniers, l’affaire s’est terminée en amende négociée. Pour les deux autres flagrants délits, le maître des lieux a été convoqué dans le tribunal … trois ans plus tard. Ce mois de septembre 2021, devant le tribunal, il a brillé par son absence … tout comme son avocat d’ailleurs.

Le procureur a réclamé une amende de 800 euros. Celle-ci a été finalement portée à 1 200 euros par le tribunal.