Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Juin 2021 | Observatoire
 

Les jeux d’argent et de hasard en ligne ont poursuivi leur croissance au premier trimestre 2021 avec un chiffre d’affaires en hausse de 35 %, selon un rapport de l’Autorité nationale des Jeux (ANJ) publié ce lundi et repris par l’AFP.

Après une année 2020 « historique », où le chiffre d’affaires avait bondi de 22 % (voir 19 mars 2021), le premier trimestre 2021 confirme la croissance très dynamique de ce marché, avec un chiffre d’affaires de 587 millions d’euros, en augmentation de 35 % selon le rapport.

Les mises engagées sur les compétitions sportives atteignent 2,2 milliards d’euros (+79 %), ce qui correspond au montant d’enjeux le plus important relevé au cours d’un trimestre. Le nombre de parieurs sportifs grimpe de 29 %, pour un total de près de 2,5 millions de comptes joueurs actifs.

•• Les paris hippiques en ligne augmentent aussi avec 481 millions d’euros d’enjeux (+60 %) et 13 % de joueurs supplémentaires en ligne (402 000 comptes de joueurs actifs sur le trimestre au total).

Toutefois, cette hausse enregistrée au premier trimestre 2021 doit être nuancée par le fait qu’à la même période en 2020, les compétitions sportives et courses hippiques françaises avaient été suspendues à cause de la pandémie.

•• Quant au poker en ligne, qui avait enregistré la progression de chiffre d’affaires la plus élevée en 2020, il poursuit sa croissance à un rythme soutenu mais inférieur à celui des précédents trimestres.

Son chiffre d’affaires croît de 23 % à 120 millions d’euros et le nombre de joueurs en ligne progresse de 9 % (991 000 comptes joueurs actifs).

•• Pour la présidente de l’ANJ, Isabelle Falque-Pierrotin, cette dynamique « appelle à une vigilance certaine et doit être accompagnée afin de garantir la protection des joueurs, surtout à l’approche d’évènements sportifs majeurs tels que l’Euro de football ou les jeux Olympiques de Tokyo ».

Elle met en garde notamment contre les sites de pronostiqueurs qui se sont récemment fortement développés et qui, pour certains, pourraient relever de « pratiques commerciales trompeuses et présentent un réel danger pour les joueurs ».