Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Sep 2021 | Trafic
 

Un jeune Havrais, venu déposer plainte au commissariat pour des faits de pressions et de tentatives d’extorsion, a été … placé en garde à vue, début septembre, pour détention de tabac manufacturé, rapporte Paris Normandie

« Il a fait état que ces représailles pouvaient être en lien avec un trafic de tabac auquel il participait » a précisé le président à l’audience du Tribunal correctionnel du Havre, ce vendredi 10 septembre.

•• Les policiers menaient en effet une enquête sur un trafic de tabac, au pied d’un immeuble du Havre. Les riverains se plaignant du va-et-vient de nombreuses voitures et que l’on frappe au carreau du rez-de-chaussée pour recevoir du produit. Des témoignages d’acheteurs ont permis aux policiers de remonter sur les principaux acteurs de ce trafic.

Les deux protagonistes, présents dans le box, comparaissent dans le cadre d’une comparution immédiate : ils ont demandé un délai pour préparer leur défense. En attendant, les juges ont décidé de placer le plus âgé (46 ans) en détention provisoire. Tandis que le plus jeune (25 ans) est sous contrôle judiciaire.

•• Leurs profils sont différents. Alors que le plus jeune a trois mentions à son casier judiciaire, son co-prévenu en comptabilise 37.

Ils habitent dans le même immeuble. Le trafic aurait démarré en mai 2021. Depuis, trois hommes se sont introduits chez le jeune Havrais avant de le « saucissonner »dans son jardin. Ils lui ont volé du tabac et 1 000 euros.

Lors des perquisitions, les policiers ont découvert 55 pots de tabac. Et dans la cave du détenu, 12 cartons vides sont aussi retrouvés ayant contenu 192 pots, mais aussi des armes de guerre et de poing. Cette découverte d’armes fait l’objet d’une autre enquête confiée au Service régional de la Police judiciaire.

Voir aussi 8 septembre 2021, 14 novembre et 31 janvier 2020.