Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
4 Juil 2017 | Profession
 

Suite à la déclaration d’Édouard Philippe sur le paquet à 10 euros (voir Lmdt de ce jour), l’Association des Fournisseurs de Tabac à Fumer (AFTF) a publié un communiqué que nous reproduisons ci-dessous :

« Le Premier ministre, lors de son discours de politique générale devant la représentation nationale, a annoncé : « Nous allons passer progressivement à 10 euros le paquet de cigarettes ».

L’Association des Fournisseurs de Tabac à Fumer (AFTF), qui représente 40 % du marché du tabac en France, s’étonne de cette annonce sans qu’il y ait eu une étude d’impact sur le budget de la perte des 14 milliards de recettes fiscales à terme.

Au moment où le Premier ministre fait cette annonce, KPMG publie son Rapport Sun sur le marché parallèle du tabac en Europe, qui indique que ce marché en 2016 en France représente 26,8 % de la consommation. Entre le paquet neutre et l’augmentation des prix du tabac, le Gouvernement a décidé de délocaliser progressivement les taxes sur les tabacs à l’étranger.

Il est évident que les consommateurs vont se tourner en masse, directement et indirectement, vers les achats à l’étranger dans les limites autorisées ou pas et les taxes correspondantes à ces produits auront été payées en Belgique, au Luxembourg, en Espagne, en Italie ou en Allemagne.

Cela va encourager les réseaux de la contrebande et de la contrefaçon et, à terme, faire disparaitre le réseau des buralistes ».