Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

« Un succès indéniable en Europe et aux Etats-Unis mais un usage marginal ailleurs avec des législations très différentes d’un pays à l’autre ». Une dépêche AFP de ce mercredi 2 octobre dresse le panorama mondial « très contrasté » de la cigarette électronique.

• Europe :
Selon une enquête européenne Eurobaromètre de février/mars 2012, 5% des Européens l’auraient testé une ou deux fois, 1% s’en servirait occasionnellement et 1% régulièrement. Pour Bertrand Dautzenberg, « plus de 23 millions d’Européens l’ont essayée en 2012 » mais « ce chiffre a probablement doublé en 2013 ».
Le Danemark, la Grèce, la Roumanie et la Pologne concentreraient la plus forte proportion d’utilisateurs.
Aucun pays européen ne classe les e-cigarettes comme tabac mais quelques pays interdisent de l’utiliser là où il est interdit de fumer : Belgique, Luxembourg, Malte, Slovénie. La Lituanie l’interdit en tant que produit imitant le tabac. Certains Etats en interdisent la vente aux mineurs (Italie, France).

• USA
C’est l’explosion avec un chiffre d’affaires doublé en un an, estimé (selon le groupe financier Wells Fargo) à 1 et 1,7 milliard de dollars fin 2013 (contre 80 milliards pour le tabac traditionnel). Les ventes de e-cigarettes ont été multipliées par neuf entre 2010 et 2012, tandis que le nombre de ceux les ayant utilisées au moins une fois a quadruplé entre 2009 et 2010, selon des rapports scientifiques.
Si la règlementation varie d’un Etat à l’autre, la vente aux mineurs est souvent interdite et sur l’ensemble du territoire, elle est bannie des avions et des trains.

• Amérique Latine
Peu populaire sur le continent sud-américain, sa vente est même interdite dans plusieurs pays : Argentine, Brésil, Colombie, Mexique, Panama, Uruguay et Venezuela.

• Asie
Interdite en Australie, Singapour et Thaïlande, elle suscite peu d’intérêt dans la zone, même en Chine, terre de son invention.

• Russie
La cigarette électronique n’y est pas à la mode … Moscou a adopté cette année une loi interdisant le tabac dans les lieux publics, appliquée à la cigarette électronique. Les autorités sanitaires russes penchent en faveur d’une interdiction pure et simple et les associations anti-tabac veulent en réglementer le commerce.