Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
16 Fév 2024 | Profession
 

La Française des Jeux (FDJ), premier opérateur de jeux dargent et de hasard en France, a annoncé ses résultats 2023 et ses perspectives 2024 (voir 15 février 2024). Nous reprenons des extraits du communiqué officiel émis à cette occasion.

Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ, a déclaré : « FDJ a réalisé cette année une croissance et des résultats solides. Le Groupe a franchi en 2023 une étape majeure dans la mise en œuvre de sa stratégie avec la finalisation de lacquisition de Premier Lotteries Ireland et de ZEturf. Le projet dacquisition de Kindred, annoncé fin janvier (voir 23 janvier 2024) permettrait la naissance dun champion européen et une création de valeur significative au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes, dans le respect de notre modèle alliant performance et responsabilité. »

Faits marquants de lexercice 2023

Solides fondamentaux de la loterie : chiffre d’affaires (produit net des jeux) de 1,93 milliard d’euros, en progression de +1,1 % et de +4,9 % hors Euromillions et Amigo.

Succès de lanimation du portefeuille de jeux instantanés, tels les lancements et relancements de Carré Or en janvier, Club Color en mars, As de Cœur en octobre et Mission Nature en novembre.

• Réussite du lancement dEuroDreams en partenariat avec huit loteries européennes (…) EuroDreams est un succès, en particulier en ligne, ce jeu ayant le taux de digitalisation le plus élevé des jeux de tirage.

• Faible nombre de tirages Euromillions à jackpot élevé (> 75 millions deuros) Après un exercice 2022 qui avait enregistré un nombre record de tirages Euromillions à jackpot élevé (43), 2023 a été marqué par le faible nombre de ces tirages (23), particulièrement au second semestre (8 contre 27 en 2022), ce qui a affecté les mises globales compte tenu de la forte attractivité de tels jackpots. Néanmoins, les mises sur les jackpots élevés proposés en 2023 ont atteint des niveaux historiquement très importants.

Euromillions étant un jeu au taux de transformation des mises en chiffre d’affaires élevé, ce dernier a donc été particulièrement affecté par le faible nombre de tirages à jackpots élevés. Il en est de même pour la performance de la loterie en ligne, ce jeu ayant un taux de digitalisation important.

Le produit net des jeux de la loterie en ligne progresse de plus de +10 %, et de plus de +17 % hors Euromillions. Cette performance est principalement attribuable à une nouvelle progression du nombre de joueurs. En effet, plus de 5 millions de joueurs ont joué au moins une fois dans lannée à un jeu de loterie en ligne de FDJ. En termes de jeu responsable, l’objectif de réaliser moins de 2 % du produit brut des jeux de la loterie en ligne avec des joueurs à risque élevé a été atteint en 2023.

• Nouvelle formule dAmigo. Amigo, jeu en point de vente avec un tirage toutes les 5 minutes, a été relancé début juin 2023 avec une formule revue conformément à la décision de l’Autorité nationale des jeux. Cette révision porte notamment sur la réduction du nombre de tirages (avec une suspension pendant 15 minutes par heure entre 6 heures et 14 heures) et du montant maximum par prise de jeu (8 euros contre 20 euros). Depuis son relancement, lactivité dAmigo est stabilisée sur un niveau en baisse de lordre de -25 % par rapport à la même période de 2022.

• Bonne dynamique des paris sportifs et jeux en ligne en concurrence, confortée par une présence sur toutes les verticales de ces jeux.  FDJ est historiquement présente sur les paris sportifs en point de vente et en ligne, sur le poker en ligne depuis fin 2022 et sur les paris hippiques en ligne depuis l’acquisition de ZEturf fin 2023.

Les paris sportifs et jeux en ligne en concurrence confirment leur bonne dynamique avec un chiffre d’affaires en progression de +10,9 %, à 518 millions d’euros, et de +8,4 % hors ZEturf. Cette performance repose sur un marché des paris sportifs toujours porteur qui a notamment bénéficié de la dynamique induite par la Coupe du Monde de football de la FIFA fin 2022. Pour la 3e année consécutive, ParionsSport en ligne a gagné des parts de marché.

La progression du chiffre d’affaires s’explique également par la première consolidation de ZEturf au 4e trimestre et des résultats sportifs favorables à l’opérateur, en particulier pendant la Ligue des Champions et la Ligue 1. En outre, l’offre de poker est un succès, avec près de 20 % des joueurs de paris sportifs en ligne qui y jouent également.

Forte progression des jeux en ligne : Produit net des Jeux (PNJ) en hausse de +18,8 % à près de 13 % du total, comparé à plus de 11 % en 2022. La bonne dynamique des activités en ligne du Groupe, loterie d’une part et paris sportifs et jeux en ligne en concurrence d’autre part, permet à FDJ d’enregistrer une progression de +18,8 % de son produit net des jeux en ligne, qui représente près de 13 % du PNJ total comparé à plus de 11 % en 2022. Hors l’intégration de PLI et de ZEturf au 4ème trimestre, la progression annuelle du PNJ des activités de jeux en ligne aurait été de +13,9 %.

• Confirmation des droits exclusifs de La Française des Jeux par le Conseil dÉtat. Saisi en décembre 2019 par une association et plusieurs sociétés de jeux d’argent et de hasard, le Conseil d’État a jugé, le 14 avril 2023, que les droits exclusifs de La Française des Jeux sont conformes au droit de l’Union européenne. Il a également jugé que la durée de vingt-cinq ans de ses droits exclusifs, définie dans le cadre la loi Pacte, n’est pas excessive (…)