Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Août 2021 | International, Observatoire
 

Puisque la consommation « personnelle » de cannabis est autorisée en Espagne dans des lieux privés, des clubs sous statut associatif pour les amateurs de fumette ont fleuri au début des années 2010, profitant d’un vide juridique. Notamment en Catalogne : quelque 200 cannabis-club de Barcelone, sur 300 dans le pays. 

Contrairement aux coffee-shops d’Amsterdam, ils n’ont pas pignon sur rue.

•• Ils se cachent derrière une porte opaque et une discrète plaque club privé mais le bouche-à-oreille et Internet suffisent pour les trouver. Quand ce ne sont pas des rabatteurs arpentant les rues les plus touristiques … Le concept a d’ailleurs bénéficié de la bienveillance de la municipalité qui a même organisé les choses, en octroyant des licences dès 2016, avant que le parlement catalan ne les légalise (voir 1er juillet 2017).

•• Sauf que, selon Ouest France, le Tribunal supérieur catalan, saisi par des grincheux, ne s’en était mêlé. Les juges ont estimé que la gestion de tels établissements ne relevait pas de la municipalité mais de l’État central, car ils sont facteurs de potentiels délits.

La semaine dernière, la municipalité a donc informé les associations qu’elles ne pourraient plus cultiver ni vendre de cannabis. Ce qui équivaut à leur fermeture.