Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Mai 2021 | Pression normative
 

À partir du samedi 29 mai, cinq parcs de Nantes (Loire-Atlantique) deviendront des espaces sans tabac. Une décision adoptée en décembre dernier en conseil municipal.

Cette expérimentation sera menée pendant un an avant d’envisager son extension à d’autres lieux fréquentés par les enfants et les familles.

Le projet a été réalisé en collaboration avec la Ligue contre le Cancer de Loire-Atlantique.

•• « L’idée est de dénormaliser l’utilisation du tabac mais aussi de s’inscrire dans la protection de l’environnement » explique, à actuNantes, Marlène Collineau, adjointe à la Santé.

Les cinq parcs nantais qui vont inaugurer la mesure ont été choisis avec les différents services de la Ville de Nantes (espaces verts, santé). Ils sont tous fréquentés par des enfants et deux d’entre eux sont situés « dans des quartiers politiques de la ville où la précarité économique et sociale est un facteur aggravant du tabagisme », précise même la délibération votée.

•• L’année d’expérimentation sera basée sur de la prévention. « Les services municipaux vont sensibiliser les gens au dispositif. C’est plutôt un appel au civisme » résume l’adjointe à la Santé.

Cependant, une amende forfaitaire de 68 euros est tout de même prévue en cas de non-respect de l’arrêté municipal.

•• D’autres villes du département ont déjà mis en place des espaces sans tabac.

Depuis 2019, Pornichet a labellisé des zones de plages non-fumeur et 12 nouveaux espaces autour des écoles viennent de voir le jour (voir 25 mars). Mais également la ville de Saint-Nazaire (voir 25 juin 2020) et la commune de La Bernerie-en-Retz.