Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
29 Mai 2017 | Profession
 

Mettre son expertise et ses capacités au service d’une meilleure gestion et de la modernisation des points de vente des buralistes : ce sont les nouveaux objectifs de l’Européenne de Cautionnement / EDC – l’organisme apportant des solutions de cautionnement au réseau pour ses activités tabac mais aussi FDJ et PMU – et dont l’assemblée générale s’est tenue le 24 mai à Paris (voir Lmdt des 14 octobre, 25 juillet et 18 mai 2016).

Pour cela, une filiale dédiée est mise sur pied : EDC Services & Prestations.

•• Optimisation de la gestion du buraliste ? : la première piste passe par des recherches de mutualisation de coûts. Premier exemple, déjà testé : l’achat groupé d’énergie. Mais l’on parle aussi d’offres sur les TPE.

•• Coups de pouce au financement de la modernisation ? : l’EDC facilite le recours à l’emprunt en pré-cautionnant les dossiers de buralistes auprès de leur banque. Par exemple, la prise en charge de 60 % du risque, le reste pour la banque. Ce qui devrait débloquer ou accélérer pas mal de dossiers. Avec des conseils à la clé.

Par ailleurs, l’EDC présente une solution de location-vente dans le cadre d’aménagements éligibles à la nouvelle subvention modernisation, négociée par la Confédération avec le « Protocole sur la modernisation du réseau des buralistes » (voir Lmdt du 1er mai 2017).

On ne va pas tarder à en savoir plus sur les modalités de ce déploiement de l’activité de l’EDC. Une évolution attendue par la profession.

À suivre.