Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
22 Jan 2023 | Récents, Trafic
 

Après 96 heures de garde à vue, un habitant de Bourges a été déféré devant le parquet, ce jeudi 19 janvier. Il devra répondre, le 8 février, de détention et vente frauduleuses de tabac et sa compagne est également poursuivie.

Leur interpellation, le 15 janvier, est le fruit de longs mois d’une enquête de gendarmerie, rapporte Le Berry Républicain.

Chauffeur de poids lourd de profession, il lui est reproché d’être à l’origine d’un trafic de tabac entre le Cher et le Luxembourg :  ceci, entre le 1er janvier 2021 et ce dimanche 15 janvier, jour de son interpellation par les gendarmes du Cher.

•• Le Berruyer a été arrêté devant chez lui, aux côtés de sa petite amie,  au retour d’un trajet au Luxembourg, alors qu’ils n’étaient même pas encore descendus de leur véhicule. Lors de la perquisition, 22 kilos de tabac et 22 cartouches de cigarettes ont été retrouvés dans le même véhicule.

Les investigations des enquêteurs ont mis, finalement, au jour 24 opérations de ravitaillement au Luxembourg (1 200 kilomètres aller-retour), là où le suspect n’aurait reconnu que 10 voyages. L’homme est soupçonné aussi d’avoir procédé à la revente de ce tabac via des sites Internet et les réseaux sociaux. Les enquêteurs estiment à une cinquantaine le nombre de ses clients, issus de tout le département du Cher, mais aussi de l’Indre.

•• Le mis en cause est soupçonné aussi de s’être fait remettre l’argent du tabac via des virements ou encore des espèces. Une quinzaine de ses clients potentiels, des particuliers, ont été entendus par les enquêteurs. Il aurait revendu le tabac au double du prix acheté au Luxembourg.

Dans ce dossier, six autres personnes ont donc été placées en garde à vue, afin que les enquêteurs puissent évaluer leur implication dans ce trafic. Pour le moment, seule la compagne du suspect a été poursuivie pour détention et vente de tabac ainsi qu’association de malfaiteurs.

•• Quoiqu’il en soit, le suspect qui a indiqué lors de ses auditions vouloir arrondir ses fins de mois, aurait reconnu les faits. Détail … il n’avait plus de points sur son permis, il sera également poursuivi pour conduite malgré l’annulation de son permis.

Autre élément : un usage de stupéfiants lui est également reproché, un peu de cannabis, destiné à sa consommation personnelle selon ses déclarations, ayant été trouvé à son domicile lors de la perquisition.

•• Cette enquête, dirigée par les gendarmes de la Brigade de Recherches de Saint-Amand-Montrond, est le fruit de longs mois d’investigations.

Elle a mobilisé près de 35 gendarmes du Groupement du Cher œuvrant au sein des compagnies de Saint-Amand-Montrond, Vierzon et Bourges, mais aussi des militaires de l’Escadron départemental de Sécurité routière du Cher, du Groupe d’ Investigation cynophile (Gic) de Bourges, des enquêteurs en Technologies  numériques (Ntech) ou encore des Unités d’ Intervention spécialisées du département.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.