Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2021 | Profession
 

Au congrès de la FNSEA qui s’est tenu cette semaine, à Niort, l’organisation professionnelle agricole a présenté un « manifeste pour des ruralités vivantes », réalisé au nom des 22,4 millions de Français vivant dans les zones rurales.

L’idée conductrice du document : « Il n’y aura pas de relance économique en France s’il n’y en a pas dans les zones rurales. » Avec 10 propositions d’urgence s’appuyant sur un chiffre-clé : 80 % des communes rurales sont en croissance démographique.

Ce Manifeste a été co-signé par une vingtaine d’organisations dont la CPME, l’Umih, l’Unapl (professions libérales) et la Confédération des buralistes. Mais aussi les chambres d’agriculture et la Fédération nationale des chasseurs.

Ce mercredi 22 septembre, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a présenté le document devant plus de 1500 congressistes et invités. En présence d’Alain Sauvage, trésorier de la Confédération et directeur du Losange (photo).

Lors de cette présentation, Henri Biés-Péré (2ème vice-président de la FNSEA) et agriculteur dans les Pyrénées Atlantiques, a cité les buralistes ruraux comme potentiels « tiers lieux de référence » dans les communes rurales.