Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Juil 2016 | Profession
 

Carnage NiceLe vendredi 15 juillet après-midi, certains médias commençaient à énumérer les noms des malheureuses victimes du carnage de Nice. Parmi lesquelles, « Timothé Fournier, buraliste de 27 ans à Paris, qui est mort fauché en sauvant sa femme enceinte de 7 mois ».

• Le samedi 16 juillet, tôt le matin, nous partagions ici-même cette information en alertant, cependant, du fait qu’il n’apparaissait pas de buraliste portant ce nom à Paris et en région Ile-de-France (information que nous reprenions également le lendemain / voir Lmdt du 17 juillet).

Mais, comme nous le précisions dans notre texte, toute confusion était possible : avec un employé, un diffuseur de presse, etc. Et nous ajoutions que cela n’enlevait en rien à l’affliction et à la peine de la famille.

• Une semaine après, tout le temps nécessaire a été consacré pour établir le bilan précis des victimes : aucun Timothé Fournier n’apparaît dans la liste du malheur.

Quant aux médias qui avaient commencé à diffuser l’information, ils n’arrivent plus à recontacter la personne qui, sur le moment, leur avait donné (par les réseaux sociaux)  et confirmé (par téléphone, semble-t-il), ce nom et les circonstances du drame qui lui était attribué.

L’AFP a retiré, vendredi 22 juillet au matin, Timothé Fournier de la liste des victimes.

Mystère. Toutes les hypothèses sont à envisager.