Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
3 Nov 2021 | Profession
 

Rappelons que jusqu’au mardi 9 novembre, à minuit, les chefs d’entreprise – dont les buralistes – sont appelés à voter pour leur CCI sur jevote.cci.fr

Ainsi, 3,8 millions d’entrepreneurs du commerce, de l’industrie et des services choisissent leurs 4 000 futurs élus de proximité, eux-mêmes entrepreneurs. Il y a 122 Chambres du Commerce et d’Industrie sur tout le territoire.

•• « Voter pour sa CCI, c’est voter pour celles et ceux qui vont représenter les intérêts des entreprises d’un territoire, qui vont mettre en œuvre des solutions pour les rendre plus compétitives et qui seront à leurs côtés dans les mauvais comme dans les bons moments » souligne Pierre Goguet, le président de CCI France.

On relèvera que particulièrement  impliquées dans l’accompagnement des entreprises tout au long de la crise sanitaire ainsi que mobilisées dans le cadre de la relance et la transformation de l’économie française, les CCI ont su démontrer au quotidien toute leur utilité : soutien des entreprises en difficulté, transformation numérique des commerçants, transition écologique des TPE-PME, réindustrialisation de nos industries, stimulateur de la filière hydrogène, accompagnement dans la création et la transmission des entreprises, formation des apprentis aux métiers de demain.

•• Concernant les buralistes, elles jouent un rôle actif dans leurs démarches de Transformation, en assurant, dans de nombreux départements, les audits préalables. Pas moins de 57 conventions ont été signées entre des CCI et des fédérations départementales de buralistes.

« Les CCI sont engagées pour aider les chefs d’entreprise et les territoires à relever les nombreux défis qui les attendent dans les prochaines années. Ces élections constituent un moment fort de l’économie locale » conclut Pierre Goguet.