Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
3 Jan 2024 | Profession
 

CBD, magazines, éléments décoratifs, peluches, produits locaux, spiritueux … Autant dachats quil est possible deffectuer chez ce buraliste à Châlons-en-Champagne (Marne).

« Maintenant on propose une multitude de services », souligne, dans un reportage de France3 Grand Est, Geoffrey Sauvage de Châlons-en-Champagne, « commerçant d’utilité locale » tel que l’on peut le lire sur la vitrine. Face à laugmentation des prix du tabac, le Marnais a vite compris quil avait tout intérêt à diversifier ses activités. 

•• Depuis peu, il a décidé de faire profiter de l’amplitude de ses horaires d’ouverture en devenant relais colis. Et la recette fonctionne : il réceptionne en moyenne 70 colis par jour et 125 pendant la période de Noël. « Ça montre aux gens quils peuvent venir chez nous pour dautres choses », affirme le buraliste de 32 ans.

Il y a un an déjà, il avait installé une borne qui permet à ses 250 clients par jour, en moyenne, de scanner des documents, demander leur carte grise, payer des factures ou acheter des billets de train. Il est aussi possible de s’arrêter un instant pour boire une des boissons chaudes proposées à la vente.

•• En mettant en place ce type de services, Geoffrey, ancien responsable de l’agence Veolia Eau à Vitry-le-François, souhaitait donner une nouvelle « utilité » à sa vie professionnelle, envieux d’être en « constante diversification pour devenir un commerce indispensable. »

La remise en question, la continuelle évolution, le contact avec la clientèle … Voilà ce qui avait poussé le buraliste, il y a treize ans, à reprendre ce commerce avec sa femme, Magali. Tous deux sont convaincus que les bureaux de tabac ont encore de beaux jours devant eux.