Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
24 Déc 2022 | Profession
 

Deux ans ferme 

• Hérault. Le 24 novembre dernier, un buraliste de Saint-Thibéry (24 kilomètres de Béziers) a fait face à un individu protégé par un masque, une paire de gants aux mains et une arme de poing factice au poignet. C’était le troisième braquage.

Sans un mot, l’intrus a posé l’arme sur la poitrine du buraliste qui a très vite réagi en la saisissant. Le suspect a alors pris la poudre d’escampette pour rejoindre son domicile …

Dès le 28 novembre, les gendarmes se sont mis en quête d’informations. C’est avec une vidéo sur laquelle on voit l’homme et son masque qu’ils vont remonter jusqu’au suspect. Ils font le tour des vendeurs de farces et attrapes et retrouvent un acheteur potentiel qui demeure dans un village, tout près de Saint-Thibéry.

Mardi 20 décembre, ils interpellent tous les habitants de la même maison, quatre personnes au total. Dans le lot, il y a l’auteur. Il va immédiatement reconnaître les faits et mettre hors de cause tous les autres habitants du foyer. Ce jeudi, le tribunal de Béziers l’a condamné à quatre ans de prison avec sursis probatoire de deux ans.v

Déjà connus

• Haute-Vienne. Armés de pierres, deux individus ont menacé verbalement un buraliste de Limoges et se sont emparés de 80 paquets de cigarettes, ce lundi 19 décembre au matin.

Les effectifs de roulement police-secours, qui ont visionné les vidéos de surveillance, ont porté leurs soupçons sur deux frères déjà connus pour des faits similaires. Une enquête auprès de témoins a permis de confirmer leurs soupçons et de les identifier formellement comme les auteurs du braquage.

Ils ont été interpellé à leur domicile situé près du bar-tabac. Les vêtements, casquettes, et gants que les deux individus ont porté lors du vol ont été retrouvés dans le salon. Les cigarettes volées ont été retrouvées dans le tiroir de la cuisinière. Les deux mis en cause ont indiqué lors de la perquisition ne pas connaître la provenance de ces cigarettes.

Lors de leur garde à vue, le plus jeune âgé de 19 ans a reconnu l’intégralité des faits, tout en ne donnant aucune information sur son complice. Dans un premier temps, son grand frère, âgé de 21 ans, a nié les faits , puis a fini par avouer être le co-auteur de ce vol sous la menace d’une arme. Tous les deux ont été envoyés devant le tribunal en comparution immédiate jeudi 22 décembre. Ils ont demandé un délai pour préparer leur défense avec leur avocate et seront finalement jugés le 12 janvier.