Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
16 Sep 2021 | Profession
 

Pas facile de s’engager dans le développement durable quand on fabrique des milliards de produits jetables. Pourtant, Bic place la rentrée des classes sous le signe de la protection de la planète.

Un moment clé pour le fabricant français de stylos et de briquets, la reprise de l’école représentant près de 40 % de ses ventes de stylos en France.

Depuis 2004, l’inventeur du « quatre couleurs » a commencé à travailler sur des gammes plus « vertes ». Son objectif : que 100 % de ses emballages soient réutilisables, recyclables ou compostables d’ici à 2025, et qu’en 2030, 50 % de plastique recyclé ou alternatif soit utilisé dans ses produits, selon Les Échos.

•• L’usine de Samer (Pas-de-Calais), inaugurée en 2017, fait figure de pilote dans ce domaine. Plus importante que celle de Marne-la-Vallée, elle fabrique des instruments d’écriture, notamment les crayons à papier Évolution et les porte-mines Big Matic – soit 900 millions de pièces par an.

C’est là qu’est installé le laboratoire de R&D pour les produits de papeterie du groupe. Le site (220 salariés), lui-même s’inscrit dans une démarche responsable.

•• Cette année, Bic a décidé de mettre en avant ses produits les plus écolos, une vingtaine de références, pensée dès la phase de conception, dont le Bic 4 Couleurs, le Cristal Original, ou son ardoise Velleda fabriquée à partir de résidus des crayons à papier.

Pour rendre ses crayons plus durables, le géant mondial a décidé de réduire l’utilisation des matières. Déjà au fil des années, ses produits ont perdu environ 25 % de leur masse, avec moins de plastique et moins de métal. Le groupe veut aller plus loin, tout en conservant la forme de ses crayons. C’est à l’intérieur, et donc invisible à l’oeil, que va s’opérer ce nouveau changement.

Comme pour son porte-mines Bic Matic, qui contient déjà 65 % de plastique recyclé. « Il y a six pièces dans un Bic Matic, dont la mine, sa gaine, et l’enveloppe en plastique recyclé » poursuit Emmanuel Barthelemy, directeur industriel France et Europe, « c’est cette gaine intérieure qui permettra d’atteindre 75 % de matière recyclé en 2022 ».

•• À l’autre bout de la chaîne, pour sensibiliser ses clients, BIC a mis en place la collecte de stylos usagés. Un partenariat lancé avec TerraCycle pour lequel le groupe tricolore a fait figure de pionnier. En France, il existe plus de 1 500 bornes de récupération installées surtout dans les écoles.

« Près de 30 millions de stylos ont été collectés dans l’Hexagone depuis 2011 » annonce Samiya Sahridj, responsable du développement, « pour cette rentrée, et les dix ans du partenariat plus d’un millier de points de vente vont jouer le jeu ». Leclerc Auchan, Carrefour, Cultura et Bureau Vallée vont participer à la campagne « Quand je serai grand, je serai un banc ».

Transformés par une PME normande, Plas Eco, ces stylos deviennent des tables d’extérieur ou des jardinières destinées aux écoles. (Voir aussi 24 janvier 2021 et 7 septembre 2020).