Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Sep 2021 | Trafic
 

Une affaire significative. Pendant quatre mois, la Police aux Frontières avait filé ce ressortissant algérien, domicilié en Espagne.

Ses allées et venues à travers la frontière, régulières et par les routes secondaires, avaient fini par attirer l’attention. Jusqu’à son arrestation, le 3 août, en gare de Bayonne : flagrant délit de contrebande de cigarettes et de transport de clandestins (voir 27 août).

Ce jeudi 2 septembre, le trafiquant a été condamné à huit mois de prison ferme, rapporte Sud-Ouest.

•• L’enquête a mis en évidence 27 voyages. Toujours le même itinéraire : le col de Lizuniaga, à 7 kilomètres de Sare (Pyrénées-Atlantiques). La vidéosurveillance urbaine montre, notamment, le stationnement de son véhicule à la gare de Bayonne, son point d’appui.

Les enquêteurs comptent neuf déposes d’une vingtaine de clandestins et à chaque fois, il s’engouffre dans un train avec deux valises rouges à roulettes … vers Bordeaux, Lormont, Cenon, Villenave-d’Ornon, Pessac.

•• Le prévenu a reconnu le transport des cigarettes, niant le reste des charges. Combien lui rapportait le trafic de cigarettes ? « 250 euros par voyage ». La présidente du tribunal en doute : « les enquêteurs évaluent le bénéfice total à 163 000 euros. »

Le parquet avait requis un an de prison ferme avec maintien en détention, 5 ans d’interdiction du territoire français et 11 000 euros d’amende douanière. Il est loin d’avoir été suivi.