Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Alliance contre le tabacLes Français seraient d’accord pour améliorer les protections existantes vis-à-vis de la fumée de cigarettes, surtout lorsque « la présence d’enfants est impliquée » (véhicules , parcs et jardins dédiés aux enfants, plages …), selon le sondage Ipsos présenté, ce lundi 26 mai, par Alliance contre le tabac (voir Lemondedutabac du 24 mai) et repris par l’AFP. 

Publiée dans le cadre médiatique de la Journée mondiale sans tabac, l’enquête avait pour objectif de mesurer la perception des Français sur « la protection des personnes par rapport à la fumée de cigarettes » dans un certain nombre de lieux.

Interdiction fumer 2Ainsi, l’échantillon représentatif  se déclare favorable à une extension de l’interdiction de fumer :
. dans les voitures en présence d’enfants : à 95% des personnes interrogées ;
. aux abords des établissements scolaires : à 84% ;
. dans les parcs et jardins publics dédiés aux enfants (à 83%) ;
. dans  les stades, sous les abribus et dans les files d’attentes à l’extérieur (à 82%) ;
. aux terrasses des cafés et restaurants ainsi que sur les plages (à 72%).

« Lorsqu’il s’agit de protéger l’entourage de la fumée du tabac dans certains lieux, l’adhésion est élevée, et d’autant plus que la présence d’enfants est impliquée » a donc commenté l’Alliance lors de sa conférence de presse. Pour enchaîner sur la nécessité d’une interdiction de fumer dans les voitures en présence d’enfants (disposition déjà appliquée par trois pays et envisagée au Royaume-Uni).

L’ACT estime qu’une telle mesure (déjà discutée au Sénat en 2013) devrait être …« expliquée » à la population et qu’elle aurait le mérite de contribuer à « débanaliser le fait de fumer ». Pour la Journée mondiale sans tabac, elle lance donc un appel à « protéger les enfants et les jeunes du tabagisme » avec une « extension » des interdictions frappant déjà la cigarette.

Autre sujet de l’enquête Ipsos : les paquets neutres standardisés (paquets génériques). 55% des sondés estimant qu’ils seraient efficaces pour dissuader les jeunes de commencer à fumer. Mais – et c’est une grosse nuance – le communiqué de l’Alliance contre le Tabac précise :  « il s’avère que les Français ont encore du mal à saisir ce qu’est un paquet neutre standardisé ».