Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Fév 2015 | Profession
 

COUP DOUBLE

PoliceLoire-Atlantique. Ce mardi 10 février, des enquêteurs de la « Crim’ de Nantes » viennent interpeller, à son domicile, un jeune homme pour le braquage d’une supérette en décembre dernier, « dénoncé » par des traces d’ADN sur l’arme laissée sur place.
Là, ils le trouvent en possession d’un couteau et de billets de banque « suspects » et font immédiatement le lien avec le braquage d’un débit de tabac de la ville, perpétré  le jour même, vers 6h30 du matin.

CINQ CAMBRIOLAGES EN MOINS DE TROIS ANS

• Loire-Atlantique. Dans la nuit de ce mardi 10 février, un bar-tabac d’Anetz a été victime d’un casse à la voiture-bélier. Deux véhicules (volés) ont été utilisés, en fait, pour défoncer la vitrine et le rideau métallique, après que deux plots métalliques de protection aient été arrachés. Pour quelques cartouches de cigarettes. C’est la cinquième fois depuis l’installation du buraliste il y a deux ans et demi

QUATRE SUSPECTS INTERPELLÉS POUR DEUX BRAQUEURS

• Seine-Maritime. Deux malfaiteurs, encagoulés, gantés et armés, font irruption, lundi 9 février un peu avant 19 heures, dans un tabac-presse-loto de Sotteville-lès-Rouen. L’un d’eux s’approche du comptoir, dirige son arme vers le buraliste, lui lance un sac en plastique pour qu’il dépose le contenu de sa caisse. Le complice reste à côté de la porte d’entrée, en veille. Le sac rempli, les deux braqueurs prennent la fuite sur un scooter.
Le plan de recherche est immédiatement déclenché. Une patrouille Vigipirate repère rapidement deux jeunes gens en scooter, qui tentent de fuir puis de se cacher. En vain, le pilote est interpellé.
Deux autres suspects vont, au même moment, être arrêtés à proximité des lieux. Enfin, une quatrième interpellation se déroule à Sotteville : les policiers avaient contrôlé, dimanche dernier, deux jeunes en possession de la même marque de scooter que les braqueurs et, suite à une surveillance, emmènent son propriétaire au poste.
Ce sont donc quatre suspects qui ont été mis en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle de la sûreté départementale, à Rouen.