Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Juil 2020 | Profession
 

Épisode 1 de la revue de presse, à travers les régions, des témoignages de buralistes sur la Transformation de leur établissement.

•• Un magasin de presse fermé pour départ à la retraite … En face, un débit de tabac à reprendre … Un couple de buralistes d’Aigues-Mortes (Gard) a saisi l’opportunité de créer un nouveau point de vente en réunissant les deux commerces sous un concept commun.

Depuis le 23 juin, l’établissement , refait entièrement à neuf, avec une mise en place claire et fonctionnelle, décline tabac et cigarettes électroniques, presse dans son ensemble, boissons à emporter, confiserie et cartes postales.

Le buraliste n’est pas à son coup d’essai. Il est dans la profession depuis 1996 et aime ce travail qui lui permet de rencontrer beaucoup de monde : « on touche toutes les couches de la population, avec une diversité de produits. Nous avons été immédiatement bien accueillis par notre nouvelle clientèle qui nous a félicités d’avoir réuni le tabac avec la presse et qui apprécie la modernisation du magasin ».

•• Propriétaire depuis douze ans du bar-tabac-presse en plein centre de Parigné-l’Évêque (4 900 habitants, près du Mans), ce couple de buralistes en a totalement changé la physionomie.

Livré en novembre 2019, l’espace s’inspire de la déco vintage, plutôt tendance industrielle cosy, mise en valeur par le très beau parquet de piste de danse de l’ancienne discothèque. Isolée par une verrière, une salle de jeux (billard américain, baby-foot, fléchettes) complète l’architecture intérieure. L’accès handicapé (rampe et porte automatique) sur la rue facilite aussi la vie des familles avec les poussettes.

C’est à la buraliste que revient le mérite d’un élargissement continu des services : tabac et presse, PMU et jeux de la FDJ, mais aussi relais colis, vapotage,  sans oublier la borne free et celle du compte Nickel. La clientèle est très variée, des habitués habitant ou travaillant à Parigné-l’Évêque aux touristes sur la route du Grand-Lucé et de Tours, en passant par les familles et les « nomades ». « Avec la wifi, nous avons en effet de plus en plus de gens qui viennent avec leur ordinateur travailler ici », constate-t-elle (Maine-Libre).

•• Nouveau départ pour un tabac-presse à Rodez (Aveyron) fermé depuis un an. Les premiers clients sont arrivés ce mercredi 1er juillet, mais auparavant, « nous en avons profité pour réaménager l’espace, proposer une nouvelle disposition des magazines, un espace pour les livres, etc. »

En plus des journaux, magazines et bien sûr tabacs, le couple propose « des sandwichs, du pain, des salades, des boissons fraîches, des glaces, à emporter pour aller, par exemple, pique-niquer au parc en face de notre commerce ». Des produits fabriqués en Aveyron, comme des couteaux laguiole par exemple, seront  à la vente. Prochainement, le tabac-presse proposera également un service de relais colis (La Dépêche du Midi).