Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Mar 2018 | Observatoire
 

L’enseigne se lance dans le drive-piéton, ouvre une plateforme de préparation de commandes près de Paris, étend la livraison « en une heure » dans 15 villes et inaugure son moyen de paiement sans contact : « Carrefour Pay ».

Dans une interview aux Échos, de ce jeudi 22 mars, Marie Cheval (directrice exécutive clients, services et transformation digitale de Carrefour) a déclaré l’offensive contre les initiatives de son concurrent Leclerc (voir Lmdt du 7 février).

Carrefour – qui revendique « un maillage du territoire qui le met, en moyenne, à 8 minutes de chaque Français » – reconnaît son retard sur le développement du drive et va investir 500 millions d’euros par an sur la transformation digitale.

•• Outre l’ouverture d’un site « porte d’entrée unique » de l’ensemble des services et de l’offre, la seconde priorité est l’accélération de l’offre de services au client, notamment sur la livraison. Dès fin avril :  dans 26 villes, dont 15 proposeront la livraison express en une heure.

En 2018, ouvriront également 170 nouveaux drives, dont 150 sur les sites de Carrefour Market. Après Lyon le 9 avril, Carrefour lancera ses premiers « drives piéton » dans la capitale.

Enfin, le 10 avril, sera inauguré, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un nouvel outil de préparation de commandes. La réduction de la surface de quelques très grands hypers pourrait permettre, à terme, de les convertir à cette fonction.

•• Ce jeudi 22 mars, Carrefour a officiellement lancé son application « Carrefour Pay », un moyen de paiement sans contact : il suffit d’approcher du TPE le téléphone en mode déverrouillé pour régler ses achats.

Accessible dans 3 000 Carrefour en France, « Carrefour Pay » gère aussi le programme de fidélité et de couponing.