Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Sep 2019 | Profession
 

Dans la préfecture de La Manche, les buralistes accueillent positivement l’annonce de Gérald Darmanin concernant le paiement de certains impôts et de factures de collectivités locales chez les buralistes (voir Lmdt des 24 et 23 juillet). Beaucoup y voient de bons côtés, selon un reportage d’Ouest France.

« On a tellement l’habitude de tout faire. On s’adapte à tout » réagit Vincent Batard, « Le Saint-Louis ».

« Pour nous, c’est du travail, du trafic en plus dans l’établissement » explique Pascal Hamon, « Le Celtic ». « On va apporter un service public aux gens qui sont perdus avec l’évolution numérique. Le contact, c’est important. »

« Je ne sais pas comment ça va se mettre en place, si ça va bien fonctionner » confie Céline Colette Victoire, « La Petite Galerie ». Elle ne voit cependant pas d’inconvénients à ce que son activité « se diversifie de plus en plus ».

« J’imagine qu’il y aura un gros rush à certains moments de l’année » lance Manu Mary, employée du « Galopin » (photo), « mais proposer un truc en plus c’est bien ! La diversité c’est l’avenir. »

Serge Prunier (« Le Fontenoy ») – qui a vu le métier « évoluer et s’informatiser » – déplore, cependant, le fait de « ne pas avoir le choix. On nous en demande plus et on ne gagne pas obligatoirement plus. » (en fait, le service est ouvert aux volontaires / ndlr).

Une collègue tempère : « dès que le système informatique sera adapté, on sera opérationnels ».