Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Nov 2016 | Profession
 

img_0847Ce jeudi 3 novembre, dans l’après-midi, le congrès des buralistes a alterné entre le temps de la réflexion – interrogative et animée – et le temps de l’action.

•• Temps de réflexion : quand il s’est agi de faire le point sur le Contrat d’avenir des buralistes ou d’évoquer les points d’incertitude correspondant aux conditions d’implantation du paquet neutre dans les débits. Avec de nombreuses questions et pas toujours des réponses.

Réflexions croisées aussi sur la modernisation et le besoin pour la profession – reconnu par tous – de de lancer dans de nouvelles démarches, où il va bien falloir que les buralistes redéfinissent leur rôle tout en retrouvant leurs fondamentaux et en jouant collectif. Comme leur a conseillé dans un message Claude Onesta, l’entraîneur de l’équipe de France de Hand-ball.

•• Temps de l’action comme cela est ressorti du dialogue avec la Douane. Des congressistes présentant en direct plusieurs cas spectaculaires de fraude et la Direction générale des Douanes exposant un bilan concret de son travail (notamment avec de premiers retours encourageants de la nouvelle « fiche-tabac » / voir Lmdt  du 15 octobre 2015).

Dans son intervention, Hélène Crocquevieille, Directrice générale des Douanes, a rappelé que ce congrès « est l’occasion de réaffirmer les liens de confiance noués avec la profession et notre volonté de préserver le modèle français de distribution des produits du tabac qui, rappelons-le, est une spécificité française ».