Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Juil 2014 | E-cigarette
 

Unknown-1Émoi, ces jours-ci, dans le petit monde des « blogueurs » de la cigarette électronique où l’on commente beaucoup l’apparition sur internet d’une gamme de e-liquides, produits par Republic Technologies, le spécialiste mondial du papier à rouler pour tabac (marques OCB, Job, etc.).

Cette gamme est présentée sur un site en anglais où elle est déclinée en trois saveurs tabac, deux saveurs naturelles et une café.

Cette apparition sur internet annonce un lancement imminent sur un certain nombre de marchés. Notamment, l’Espagne et la France. Très probablement dans le réseau des buralistes avec lequel Republic Technologies a forcément la coutume de travailler.

Il semble bien que Republic Technologies aborde ce marché du e-liquide – où les exigences en termes de traçabilité sont croissantes – sous un angle extrêmement qualitatif. Ce qui explique sa prudence, en termes de communication, sur ce projet, initié dans l’entreprise depuis un an. Il semblerait que les premiers de test de production dans la grande usine de Perpignan (20 000 mètres carrés d’où sortent des cahiers de papier à rouler pour le monde entier) aient commencé dès février. Avec des ingrédients venant de France.

Il est vrai que Republic Technologies a aussi sa légitimité dans le domaine des liquides. En reprenant toute l’activité papier fin pour tabac à rouler du groupe Bolloré, Republic Technologies avait récupéré un secteur spécialisé dans le nettoyage d’optique (tissus spéciaux et liquides) avec notamment la marque Opticil pour les lunettes (distribuée à l’époque par les buralistes). C’est sur la base de ce savoir-faire que s’érige maintenant le laboratoire d’e-liquides de Perpignan.