Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Mar 2019 | Profession
 

Défi réussi pour Franck Cordonnier, buraliste à Martigues et gérant du groupe « Formation buraliste électro » sur Facebook.

Le but était clair : se réunir autour d’une cagnotte pour soutenir le film-documentaire « You don’t know nicotine » du réalisateur Aaron Biebert à qui l’on doit le film-documentaire « A billions Lives » sorti en France en septembre 2016 sur la révolution de la vape.

En moins d’une semaine, les 10 000 dollars ont été récoltés auprès de nombreux acteurs : buralistes, boutiques spécialisées, distributeurs et fabricants de liquides. En contrepartie, ce sera le tapis rouge de l’avant-première pour deux ambassadeurs de la vape française.

•• La démarche s’est inscrite dès le départ au-delà du clivage boutiques spécialisées/buralistes. « Le but ne doit pas être de défendre les intérêts des buralistes ou des boutiques spécialisées ni même les intérêts du consommateur mais bien de défendre l’énorme potentiel de la vape. La possibilité de mettre en lumière les capacités de la vape en termes de créations d’emplois, de diminution de la prévalence tabagique, de réduction des risques, de réduction des couts pour le consommateur… » annonçait clairement Franck Cordonnier dans un premier communiqué de presse.

•• Maintenant, il va falloir organiser le déplacement et désigner les ambassadeurs de la vape française pour cet événement. Dans un récent communiqué, l’organisateur Frank Cordonnier déclare : « pour garder une certaine équité, j’invite tous les professionnels de la vape (hors buraliste) à désigner le buraliste qu’ils souhaitent voir représenter la vape française. De même, j’invite également les buralistes de la vape à désigner le gérant de boutique spécialisé qui représentera la vape française ». Il propose que le cahier des charges soit, par exemple, défini au prochain Vapexpo.

•• Depuis bientôt cinq ans, Franck Cordonnier forme des buralistes au métier de la vape dans son point de vente, puis a créé, il y a un an, des groupes dynamiques sur Facebook : « Formation buraliste électro » dédié à la formation et « Formation buraliste électro business », dédié à la mise en relation entre les buralistes et les acteurs professionnels de la réduction des risques par la vape.