Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Mai 2019 | Trafic
 

D’après les observateurs, le climat de purge et la succession de règlements de compte entre clans, qui règnent actuellement en Algérie, ont pour effet de freiner les « exportations » de tabac vers la France.

Les services douaniers algériens sont sous pression : quelques rumeurs d’arrestations y ont mis de l’ambiance. Il s’agit manifestement de donner une image vertueuse à une opinion publique impatiente.

Rappelons que le rapport KPMG / RUSI (voir Lmdt du 31 juillet 2018) fait ressortir que l’Algérie est, en fonction des années, le premier ou le second fournisseur du marché parallèle français en tabac illégal. Soit 2,4 milliards de cigarettes en 2017. (Voir aussi Lmdt des 15 avril et 28 janvier 2019)