Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
4 Mai 2017 | Trafic
 

Un contrôle du Comité opérationnel départemental anti-Fraude (CODAF) a permis de découvrir, ce jeudi 27 avril, un boa « présenté illégalement » dans un bar à chicha … clandestin. 

Effectivement, les enquêteurs ont découvert dans cet établissement clandestin – accueillant du public sans la moindre licence – un vivarium incrusté dans le sol avec un boa de 2,5 mètres à l’intérieur, présenté sans autorisation, non plus, à la vue du public. Un autre reptile de 1,60 mètres évoluait, quant à lui, en liberté … dans l’arrière cuisine du bar.

Les animaux ont donc été enlevés par des fonctionnaires de l’Office national de la Chasse et de la Faune sauvage, alors que les deux individus qui géraient le « bar » ont été placés en garde à vue. Finalement, l’un d’entre eux a reconnu l’intégralité des faits tandis que l’autre a été mis hors de cause. Le mobilier ainsi que le matériel du local ont été saisis.

Le plus surprenant : personne ne semble se soucier du lieu de provenance du tabac à chicha que l’on a du retrouver sur place.