Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
6 Mar 2021 | Trafic
 

Tout renseignement, tout signalement aux forces de l’ordre sont utiles. La preuve. 

Informés de l’organisation d’un trafic et munis du signalement d’un suspect ainsi que de son véhicule, les policiers sont allés interpeller, ce mardi 2 mars, l’un des membres de ces bandes de vendeurs à la sauvette qui prolifèrent à Toulouse (voir 25 février 2021, 28 octobre 2020). 

Ils n’ont pas eu de mal à repérer leur cible au moment où il était en train de charger un gros carton dans son véhicule, au bas de sa résidence.

•• Aux policiers,  il a reconnu tout de suite transporter des cigarettes. Le carton contenait 50 cartouches; Dans son appartement, la perquisition a permis de mettre la main sur d’autres cartouches et, surtout, plus de 7 000 euros en petites coupures.

« C’est quelqu’un qui m’a donné les cigarettes pour les ramener au marché. Je suis payé 30 euros par transport  » a justifié, à l’audience en comparution immédiate, celui qui dit avoir effectué la navette à trois reprises.

•• Un rôle minimisé que le parquet conteste. C’est que le prévenu, condamné six fois par la justice, l’a été à quatre reprises pour les mêmes faits : 25 mois d’emprisonnement cumulés selon le procureur.

L’homme de 36 ans a été condamné à huit mois d’emprisonnement. Le tribunal a prononcé en plus un mandat de dépôt et la confiscation des sommes saisies.