Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mai 2021 | Observatoire
 

Selon une étude menée par Kantar pour le compte de la place de marché en ligne Pourdebon.com (spécialisée dans les produits frais et d’épicerie en direct des producteurs), 64 % des Français ont, en 2020, privilégié les circuits courts pour leurs achats.

Avec la pandémie, les circuits courts n’ont jamais été autant plébiscités par les consommateurs, rapporte LSA.

•• En 2020, 30 % des répondants ont déclaré avoir acheté des produits en circuit court occasionnellement (au moins une à deux fois par mois) au cours de l’année écoulée. 24 % ont acheté souvent (entre 3 et 5 fois par mois) et 11 % très souvent (plus de 5 fois par mois). C’est chez les 18-24 ans que le score est le plus élevé, ils sont 15 % à déclarer avoir acheté très souvent en circuit court.

Pour 82 % des répondants les achats de produits en circuit court se font en point de vente physique (à la ferme, en magasin de producteur, chez les artisans, sur les marchés).  Le deuxième moyen le plus utilisé est la commande en ligne avec livraison à domicile, (16 % des répondants). Ce chiffre monte à 26 % pour les répondants de la région Île-de-France.

•• L’étude révèle également que les hommes et femmes n’ont pas tout à fait les mêmes types d’achats en circuit court.

Les hommes vont privilégier, dans leur top 3, la viande (52 % vs 46% pour les femmes), le fromage (53 % vs 46 %) et la charcuterie (37% vs 30% pour les femmes). Les femmes, quant à elles, achètent plus de fruits et légumes (85 % vs 80 % pour les hommes).

•• On note également dans le baromètre quelques petites disparités régionales sur les achats en circuit court.

Le Nord Est achète plus volontiers (40 %) de charcuterie que les autres régions. La région parisienne achète plus d’épicerie salée (26 %) et sucrée (29 %) que toutes les autres régions. Le Sud-Ouest est le plus consommateur de viande en circuit court (57 %) mais la région qui commande le moins d’épicerie sucrée (seulement 9 %).

Les répondants du Nord-Ouest sont ceux qui commandent le moins de fruits et légumes (79 %). Enfin, les habitants du Sud-Est sont ceux qui commandent le plus de fromage (55 %).