Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
21 Jan 2014 | Profession
 

Seita UsineCe mardi, l’usine de Nantes-Carquefou de la Seita reçoit la visite de son millième buraliste… Plus qu’un chiffre, c’est un symbole. Celui de l’ouverture, à des fins professionnelles et pédagogiques, du plus grand site de production tabac français à ceux qui vendent tous les jours ses produits : des Gauloises blondes aux JPS en passant, entre autres, par les Fortuna et Royale.

Cela fait 18 mois que, par petits groupes bien organisés et motivés, les débitants de toute la France ont l’occasion de se familiariser avec le maniement des mélanges (12 000 tonnes de 20 variétés) ou  de s’extasier devant les fameuses machines HSM « grande vitesse » (jusqu’à 14 000 cigarettes/minute). Tout en échangeant quelques mots en connaisseur avec quelques uns des 330 opérateurs.

L’expression « filière tabac » s’incarne ainsi, le temps d’une visite.

« Un engouement qui va au delà de nos espérances ! La quasi-totalité des buralistes n’avaient jamais vu une usine de tabac. Ils étaient tous curieux de connaître les étapes de fabrication d’un produit qui leur est très familier mais qu’ils connaissent seulement en aval de la chaîne de production » commente Sébastien Depierre, directeur d’une  usine dont sont sorties 13 milliards de cigarettes en 2013. Dont 60% pour l’exportation.