Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
12 Fév 2024 | Pression normative
 

Deux ans après sa création, Alcome – jeune éco-organisme chargé de la diminution des mégots dans lespace public – financé à 100% par les metteurs en marché, accompagne déjà plus dun quart de la population française. Il vise lobjectif ambitieux de couvrir 75 % de la population en 2024.

C’est ainsi que débute un communiqué d’Alcome (voir 5 février et 25 janvier) que nous reproduisons.

Alcome est léco-organisme chargé de la diminution des mégots en France, agréé par les pouvoirs publics et financé par les metteurs en marché.

Deux ans seulement après sa création, Alcome accompagne déjà 26 % de la population française à travers la contractualisation de plus de 900 communes. 

Son accompagnement passe par le lancement de campagnes nationales de sensibilisation au bon geste, le soutien financier des communes pour le nettoiement et la distribution de cendriers et kits de communication.

Avec un budget de 61 millions d’euros en 2024, doublé par rapport à 2023, Alcome vise une couverture de 75 % de la population française.

Alcome est le premier éco-organisme lancé en Europe pour la diminution des mégots dans l’espace public. Agréé depuis août 2021 par les pouvoirs publics, Alcome est l’éco-organisme chargé de la diminution des mégots dans l’espace public en application de la loi anti-Gaspillage  pour une Économie  circulaire (AGEC).

•• Laccompagnement des collectivités, un parti pris par léco-organisme

En deux ans d’existence, Alcome a contractualisé avec plus de 900 communes afin de les aider à réduire la présence de mégots dans l’espace public. Au total, ces 900 communes représentent 17,5 millions d’habitants, soit plus de 26 % de la population française.

Selon un récent sondage IFOP, 75 % des maires interrogés estiment que les mégots contribuent à la dégradation de l’espace public (voir 2 décembre 2023). Or, face à ces désagréments, ils reconnaissent leur difficulté d’y remédier. Dans les villes de plus de 2 000 habitants, ils sont 56% à ne pas arriver à nettoyer les mégots abandonnés.

Léco-organisme accompagne, dans ce sens, les collectivités signataires avec un soutien financier au titre du nettoiement à hauteur de 2,08 euros par habitant pour les villes urbaines denses, 1,58 euro pour les touristiques, 1,08 euro pour les urbaines et 0,5 euro pour les rurales.

Par ailleurs, Alcome distribue des cendriers de poche et des dispositifs de rue (éteignoirs et/ou cendriers) aux collectivités qui le souhaitent. Enfin, Alcome créée des campagnes d’information et de sensibilisation au bon geste et distribue aux collectivités des kits de communication. En contrepartie, la collectivité signataire établit chaque année un bilan des actions réalisées au titre de la baisse du nombre de mégots au sol.

« En réussissant à accompagner, après seulement deux années dexercice, 900 collectivités, soit plus dun quart de la population française, Alcome démontre sa capacité de montée en puissance rapide. Nous agissons sur tous les leviers à notre disposition pour sensibiliser les fumeurs, lopinion et les collectivités », a déclaré sa Directrice Générale Marie-Noëlle Duval. « Notre objectif pour 2024 est très ambitieux. Avec un budget de 61 millions deuros, multiplié par deux par rapport à 2023, nous visons une couverture de 75% de la population française. »

« En seulement deux ans, Alcome  peut se prévaloir dêtre la première Responsabilité Élargie des Producteurs (REP) sur les mégots en Europe, et fait de la France un modèle face à ses voisins européens en matière de lutte contre les mégots dans lespace public. En 2024, grâce aux investissements très significatifs des metteurs en marché, nous allons poursuivre activement nos efforts pour une filière efficiente et performante » déclare sa Directrice Générale, Marie-Noëlle Duval.

•• La sensibilisation au « bon geste » comme levier de puissance

La création et le lancement de grandes campagnes de sensibilisation au bon geste fait partie des prérogatives premières d’Alcome.  En 2023, grâce à un accord trouvé avec le Ministère de la Santé et celui de la Transition écologique, Alcome a lancé sa 1ère campagne nationale de sensibilisation sur le jet de mégot responsable. Une marque propre, Mon Mégot Où Il Faut, a été créé et pendant une dizaine de jours, des endroits stratégiques ont été ciblés dans 113 villes notamment sur des supports JC Decaux, tels que les abris bus ou les panneaux d’affichage.

Un programme dexpérimentations sur le terrain a été lancé dès janvier 2022, grâce à l’engagement de 6 communes pilotes de typologie différente. La Ferté-sous-Jouarre, Rouen, Grenoble, Megève, Châlons-en-Champagne et Lalinde ont travaillé étroitement pendant 18 mois avec Alcome, accompagnées par un bureau d’études indépendant sur tous les volets d’action pour diminuer le nombre de mégots sur la voie publique, de la contractualisation, à l’identification des hotspots ( lieux avec beaucoup de mégots ) en passant par l’efficacité des dispositifs de rue (éteignoirs ou cendriers de rue), l’impact des campagnes d’affichage, les programmes de sanctions et les cendriers de poche.

Ces travaux ont abouti à des fiches techniques mises à disposition des responsables propreté des villes sur le portail de l’éco-organisme.

En 2024, Alcome lance un nouveau programme plus élargi avec 4 villes « vitrines » dont deux parmi les premières villes pilotes et larrivée de 6 nouvelles villes pilotes pour approfondir des thématiques particulières. L’éco-organisme se dote ainsi d’une méthodologie solide co-construite avec les collectivités.

Par ailleurs, Alcome travaille de façon étroite depuis son lancement avec de nombreuses associations de collectivités et environnementales afin d’amplifier son périmètre d’intervention et accélérer sa montée en puissance. L’AMF, l’ANETT, l’AVPU, l’ANEM, l’ANEL, Gestes Propres, Riders Mountains, le Worl Clean Up Day, Swim for Change sont autant d’associations qui contribuent activement à nos actions.

Enfin, Alcome parvient à obtenir ces bons résultats et cette montée en puissance significative grâce à la pleine implication de la Confédération nationale des buralistes. Le soutien et le relais des buralistes sur l’ensemble du territoire ont permis à Alcome  d’être notamment très mobilisé en 2023 sur les campagnes de lutte contre les incendies de forêts.

Ces campagnes ont été menées conjointement avec la Fédération des Sapeurs-Pompiers avec une présence sur plusieurs villes étapes du Tour de France. Ainsi plus d’1,6 million de cendriers de poche ont été distribués lors de la dernière édition du Tour de France et une large campagne d’affichage dans la presse nationale et régionale a été déployée. Ces opérations seront renouvelées et amplifiées en 2024.

« Je me félicite de lambition mise par les metteurs en marché au sein de cette REP pour un montant de 61 millions deuros. Cela démontre lengagement de tout un système pour la transition écologique et témoigne dune volonté de mettre les moyens nécessaires pour rendre cette REP efficiente. Cest un honneur de travailler avec des personnes responsables qui souhaitent donner une visibilité plus accrue aux sujets de lutte contre les mégots dans lespace public » conclut le Président dAlcome, Jérôme Duffieux.