Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Nov 2020 | Profession
 

Les buralistes du département accusant une perte de chiffre d’affaires d’au moins 25 %, durant ce deuxième confinement, pourront être soutenus par leur fédération départementale. 

Même s’ils font partie des commerces « dits essentiels » ouverts, la plupart des buralistes du département ont vu leur chiffre d’affaires chuter d’environ 30 % en novembre.

•• Ainsi, la fédération départementale des buralistes a décidé d’octroyer une aide financière allant de 400 à 1 000 euros à ses adhérents (250 professionnels sur les 285 du département) dont le chiffre a chuté d’au moins 25 % en novembre.

« Nous n’avons fait, cette année, ni colloque, ni congrès, ni formations. Allions-nous stocker cet argent, non dépensé, à la banque ? Non », explique, dans Le Journal de Saône-et-Loire, Laurent Maquart, président de la fédération et buraliste à Montceau-les-Mines.

•• Au total, 30 000 euros non dépensés seront redistribués entre les buralistes selon certains critères. « Nous allons voir comment cette aide sera répartie. Nous donnerons peut-être davantage à ceux n’ayant pas droit aux aides de l’État », poursuit-il, en attendant le retour des dossiers des commerçants d’ici au 6 décembre.

Les aides seront versées à partir du 15 décembre, après réunion d’une commission d’attribution.