Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Nov 2015 | Profession
 

Traditab paquet enutreRéunis hier, à Tonneins (voir Lmdt du 4 novembre), les planteurs et producteurs de tabac, réunis par Traditab, ont lancé un SOS sur le risque d’effondrement de la filière en cas d’adoption du projet de loi sur le paquet neutre.

« Nous ne sommes pas opposés aux mesures de santé publique », a expliqué Jérôme Duffieux, responsable de Traditab. « Nous avons conscience que ces mesures sont nécessaires. Nous nous sommes adaptés à la disparition des aides européennes, le tabac étant sorti de la Politique agricole commune. Des planteurs ont disparu mais nous nous sommes adaptés face à des clients très exigeants, comme les Américains qui veulent du bio, ou Imperial Tobacco qui recherche du tabac Burley de goût.

« Avec Traditab, nous avons développé une PME et une marque locales, en 2008, qui occupent aujourd’hui 35 salariés. Nous pesons 2 % du marché national du tabac à rouler, et 0,1 % de la consommation de tabac en France. Nous nous sommes ensuite préparés à la directive européenne prévoyant une augmentation de la taille des avertissements sanitaires à hauteur de 65 % de la surface des paquets et blagues de tabac. Mais le projet du paquet neutre, ou générique, va clairement nous faire plonger. Notre petite marque va disparaître ».

Les petits planteurs en appellent aux parlementaires du Sud-Ouest pour faire barrage au projet de la ministre de la Santé Marisol Tourraine : « restons-en à la directive européenne : 65 % d’information sanitaire, c’est un maximum. Davantage, et nous sommes dans l’expropriation des marques. Les élus sont d’accord avec nous, mais ils ont peur de s’exprimer publiquement, sous peine d’être taxés de « vendus » aux lobbies du tabac » …

Les planteurs envisagent également une action en justice contre l’Etat, avec le soutien de l’avocat bordelais Igor Dupuy, qui a insisté sur la violation de la directive européenne. Laquelle prescrit 65 % d’avertissements sanitaires sur les paquets tout en demandant aux États de ne pas porter atteinte de manière disproportionnée aux droits fondamentaux des cigarettiers. De toutes tailles