Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
26 Jan 2021 | Observatoire
 

460 000 fausses coupures en euros ont été retirées de la circulation en 2020, en baisse de 17 % par rapport à 2019, a annoncé la Banque centrale européenne (BCE), ce 22 janvier.

En baisse constante depuis 2016, les contrefaçons ont principalement concerné les billets de 20 et 50 euros, lesquels représentent ensemble environ les deux tiers des fausses coupures saisies.

La probabilité de recevoir une contrefaçon reste cependant très faible, précise le communiqué de la BCE, expliquant que pour 1 million de billets authentiques, seules 17 contrefaçons ont été détectées en 2020.

•• Il faut dire que les faux monnayeurs n’ont pas la tâche facile.

Selon Les Échos, ces dernières années, la BCE a progressivement doté la zone euro de nouveaux billets avec des dispositifs de sécurité renforcés, les derniers renouvelés ayant été les coupures de 100 et 200 euros en 2019.

Les reproductions de mauvaise qualité sont faciles à détecter car elles ne comportent aucun élément de sécurité. Pour repérer un faux billet, la BCE recommande ainsi d’utiliser la méthode dite du « toucher, regarder, incliner » (voir 26 novembre 2019).

•• La diminution du nombre de faux billets est également à mettre en rapport avec la tendance au recul de l’argent liquide dans les paiements courants, qui s’est considérablement accélérée pendant la pandémie (voir 19 janvier 2021).