Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
1 Nov 2021 | Pression normative
 

Le 11 octobre dernier, le conseil municipal a voté la signature d’un contrat avec TchaoMegot, jeune entreprise de l’Oise spécialisée dans le recyclage des mégots de cigarettes.

À partir de ce mois de novembre, Béthune sera la première ville, en France, à utiliser 11 cendriers mobiles de TchaoMegot (voir 14 avril 2021). 

Dans le contrat, 78 % des fibres (des filtres) collectées sur la commune seront restituées à la ville dépolluées et recyclées. Pour quoi faire ? Isoler des bâtiments, par exemple, ou confectionner des doudounes.

•• Le contrat qui va être signé dans les prochains jours engagera la ville à payer 4 818 euros pour l’achat de onze cendriers mobiles ainsi que 1 200 euros par mois à TchaoMegot. Il durera un an et sera renouvelable trois fois. L’idée étant de voir comment ça va vivre pendant six mois puis de démultiplier ces actions.

Si ce test est concluant, la majorité municipale entend que les cafetiers achètent eux-mêmes leurs cendriers.

•• Pour cela, Julien Pâque, fondateur de TchaoMegot, a relevé un argument  : « au lieu que deux personnes passent une demi-heure tous les soirs à nettoyer une terrasse, une seule personne le faisait en une dizaine de minutes lors de notre expérimentation avec un bar de Beauvais. Une fois que la communication est faite, les gens ont joué le jeu. »