Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Juil 2021 | Pression normative
 

Engagée dans une campagne de propreté depuis ce printemps, la ville de Montbéliard a souhaité apporter sa pierre à la lutte contre la dispersion des mégots dans le centre-ville. 

Elle a ainsi commandé 1 000 cendriers de poche qu’elle a commencé à distribuer à une vingtaine de commerçants, principalement cafetiers, restaurateurs et lieux de convivialité, pour encourager les fumeurs à conserver leurs résidus de cigarette. On suppose que des buralistes sont sur la liste aussi (ndlr).

« En plus de la pollution visuelle, c’est un véritable fléau environnemental » a expliqué à France Bleu Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, lors de la présentation dans un café du centre. « Le cendrier peut accueillir jusqu’à huit mégots. Et il est réutilisable à l’infini ou presque ».

Réaction du serveur de café : « c’est le rôle des mairies d’influencer sa population sur les bons gestes qui protègent la planète, c’est génial ».

Réaction d’un client : « une bonne séance d’éducation civique serait plus efficace. Mais bon, si ça peut aider à la propriété, pourquoi pas ».