Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Juil 2016 | Pression normative
 

Chicha PlageCe n’est pas une question de tabagisme passif. Et c’est le chef de la plage d’Argelès-sur-Mer qui a alerté le maire. Certains après-midi, il a compté une trentaine de narguilés au bord de l’eau, avec des fumeurs, parfois bruyants, dont certains vacanciers se plaignaient de plus en plus. Sans parler des braises qui tombent sur le sable risquant de brûler les pieds des personnes marchant dessus.

La municipalité a donc décidé de légiférer. « Cette pratique provoque des conflits avec les vacanciers et les Argelésiens qui sont là pour passer un moment de tranquillité au bord de l’eau » explique le maire, Antoine Parra, « et on a parfois du mal à stopper ces conflits. Les maîtres-nageurs sauveteurs n’ont pas de moyen pour les arrêter, alors qu’avec cet arrêté, ils ont la base légale pour demander aux jeunes qui se livrent à cette activité d’arrêter.

« Il nous a semblé utile pour garantir la sécurité publique, au même titre que lorsque nous interdisons la consommation d’alcool sur la voie publique, ou d’emmener des chiens sur la plage. Autre exemple, à Argelès il n’y a pas de société de location de scooter de mer, pas de bateau à sensation parce que les bruits provoquent des nuisances et nous voulons une pratique de la plage en toute quiétude ».

Les sauveteurs en mer disposent d’annonces sonores pour prévenir de l’interdiction, avant la sanction : une amende qui peut aller jusqu’à 150 euros.